📖 Ail blanc

《 Plantations automnales 》

☆ 4 semaines après ☆

Il m’arrivait de temps à autre de planter des gousses d’ail et quelques oignons ou échalotes ayant bien trop germés pour être consommés, indépendamment de la saison, pour la beauté du geste et laisser vivre ces bulbes au lieu de les jeter. (D’ailleurs au printemps, j’avais planté dans un coin quelques gousses d’ail blanc qui avaient germées, même pas sur des buttes, ça ne donnait pas grand chose vu que ce n’était pas du tout le bon timing de plantation, mais elles se sont bien mises à pousser depuis le mois d’Octobre alors que je les croyais fichues…)

L’ail blanc est bien l’une des rares plantations automnales que l’on puisse réaliser à une période assez tartidive, pouvant aller jusque novembre, sans trop de craintes s’il n’y a pas de fortes gelées à ce moment là. J’étais une fois de plus limite dans le timing de plantation, mais juste à temps!

Sans vouloir me ruiner, j’ai farfouillé parmis les têtes d’ail 1er prix de mon supermarché habituel, et quelle ne fut pas mon agréable surprise en trouvant de nombreuses têtes d’ail blanc ayant toutes les gousses en germination. Ce qui doit rebuter le consommateur moyen était un bonheur pour moi. Un seul sachet de têtes d’ail m’a suffit.

J’avais déjà fait un test quelques semaines auparavant en plantant quelques gousses d’ail de Bretagne ~coûtant la peau des fesses~ qui quand à elles ne présentaient pas de signe de germination, pour voir ce que ça donnerait… et pas une seule racine en vue, pas un germe, triste allure, je voyais que ça n’allait rien donner de concluant. Je n’avais pourtant pas vu de traitement germinatif sur l’étiquette, mais échec de l’expérience.

Mais là, au vu de la vigueur germinative de ces têtes d’ail blanc discount, je me suis dis que je partais déjà avec de bonnes chances de reprise en terre, et à moindre coût en cas d’échec. Je ne me suis pas cassée la tête pendant des heures, mais j’ai tout de même improvisé quelques emplacements en faisant des buttes afin d’éviter les risques de pourrissement. Malgré les espacements minimaux, et si les aléas climatiques ou parasitaires ne me jouent pas de mauvais tours, je devrai récolter quelques têtes d’ail dans une paire de mois…

Nous voilà donc 4 semaines après la plantation, je suis contente de les voir bien s’épanouir 🧄🧄🧄

~ Kakuma

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer