📖 Rajouts fraisiers

《 Gariguettes remontantes 》

☆ Et quelques news du potager ☆

Après la semaine de grand froid notamment par ici dans le nord de la France, avec des températures descendant à -8°C (et encore, à l’abri, donc sans doute encore en dessous surtout aux endroits venteux…), bon nombre de plantes ont souffert.

Parmis les grandes souffrantes dans mon jardin, les pieds de Delosperma dont certains sont sans doute complètement morts tandis que les autres semblent en capacité de s’en remettre, ainsi que les pieds de Véronique arbustive qui arborent un feuillage globalement marron et ratatiné, verdict plus tard dans la saison…

Les grands grands perdants sont mes pauvres plantations d’ail qui étaient en plein essor, seules quelques gousses semblent avoir survécu, donc là j’y suis allée au culot et j’en ai replanté, même si c’est hors saison, de toute manière il faut bien tenter, ça ne pourra pas être pire!

Après cette vague de froid j’ai enfin planté les choux de mes tentatives de plantations hivernales que finalement je n’avais osé planter en pleine terre de peur de les perdre. Je sortais les caisses contenant les plants la journée hors gel, pour la luminosité surtout, mais en basse température la croissance fut très minime. Depuis la plantation on a tout de même eu quelques gelées jusqu’à -3°C (sans voile d’hivernage) et malgré quelques pertes, il y a des warriors, malgré leur très modeste taille.

Les salades d’hiver n’ont pas survécues dans leurs pots donc aucune à planter, et pas de levées concernant les carottes et rutabaga mis directement en pleine terre en novembre mais je m’y attendais. J’ai d’ailleurs semé aujourd’hui un peu de carottes d’une autre variété, de la roquette ainsi que de la laitue à couper, je me dis que ça finira bien par lever quand la température de la terre se réchauffera suffisamment.

Il y a encore quelques salades chinoises et du persil tubéreux en barquette en intérieur et en sortie dehors le jour hors gel. Un seul petit pied de poivron survivant, qui hivernait dans la cabane à jardin, a été rapatrié dans la maison. Quand au gros pied de poivron et celui de tomate (toujours dans le cabanon), ils font sacrément la tronche donc pour l’heure je ne saurais dire s’ils tiendront le coup jusqu’en mai, possible mais pas sûr du tout. Quelques autres boutures sont pour le moment en vie, peu concluant tout de même, malgré la chaleur émanent des aquariums, la température a dû bien descendre certaines nuit dans la cabane, et bien évidemment le manque de luminosité a été trop dur à vivre pour la plupart des plantes.

Et enfin, les pieds de rutabaga que j’avais fait pousser en barquette ont été mis dans une sorte de jardinière toute emmitouflée de voile d’hivernage doublé il y a une semaine et ont bien encaissé les -3°C qui ont suivi quelques jours plus tard, donc je les laisse avec leur couverture…

Parlons enfin des fraisiers. Rien de spectaculaire je vous l’accorde, une quinzaine de pieds les uns sur les autres dans un rectangle dont le feuillage a quelque peu morflé suite à la semaine de grand froid. Ce sont je crois des Ostara remontants, de 3 et 4 ans d’âge (donc considérés bons à remplacer), mais je n’ai pu me résoudre à « tuer » mes petits vieux qui n’ont certes pas une production fantastique… forcément ils sont collés les uns sur les autres et jusqu’à l’automne dernier ils étaient dans un petit enclos en bois, que j’ai viré en Novembre, débarrassé de toute herbe envahissante ainsi que repaillé avec des écorces. J’estime que malgré le minimum de soin que je leur actroyais, ils ont survécu des années sans problème, et je pense que sans leur enclos en bois (certe protecteur du vent et donc du froid l’hiver et de l’assèchement l’été, mais étouffant), ils pourront s’épanouir un peu plus, et les polinisateurs auront meilleur accès.

Ayant une robustesse (soit disant) à -15°C, ils devraient se remettre du froid, et je vois en effet de jeunes feuilles vertes pointer leur nez en leur centre. Mes parents perdent souvent des pieds dûes à de belles gelées, je semble jusqu’alors plus chanceuse (pourvu que ça dure), raison de plus de laisser mes vieux pieds animés par la rage de vivre 😄. Tout simplement, sans ôter la vie à mes antiques pieds d’Ostara, j’ai ajouté une douzaine de pieds de Gariguettes (remontants eux aussi) autour d’eux, dans le paillage alentour, avec des espacements modestes mais un peu plus raisonnables…

Dans la logique des choses, cette année je devrai avoir de plus satisfaisantes récoltes 🍓

~ Kakuma

Publié par grainesdeverdure

J'aime la nature, les plantes potagères, de rocailles, vivaces, arbustes fleuris, arbustes à feuillage persistant, l'aquariophilie ainsi que la permaculture.

12 commentaires sur « ðŸ“– Rajouts fraisiers »

  1. Tu me fais penser que ce serait vachement bien que j’aille revoir mes plantations de fraisiers, j’en ai plein le jardin 😉
    J’habite en bord de Garonne, et l’ancien propriétaire avait un beau potager, j’ai de beaux restes 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Eh bien moi, j’ai jeté hier mes caieux d’ail qui n’ont pas résisté aux grands froids. Je les avais plantés en novembre, ils avaient plutôt pas mal passé l’hiver pourtant… Je crois qu’au printemps, on peut planter de l’ail rose. Si j’en trouve au marché demain, j’en ferai une ligne au jardin.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :