🌿 Pampa

L’herbe de la Pampa ou « Cortaderia Selloana » est une graminée géante qui possède en automne de grand plumeaux caractéristiques.

Son feuillage vert-bleuté, qui est semi-persistant à persistant, forme de longues tiges fines et souples, courbées vers le sol. Faites attention lorsque vous passez à proximité des Pampas ou que vous devez procéder à sa taille, car ses feuilles sont très coupantes et même irritantes en provoquant des micro-coupures que vous ne remarquerez qu’un peu plus tard sous forme de petites inflammations cutanées.

La Pampa a une rusticité de l’ordre de -15°C, et tolère tous les types de sol. Une fois bien implantée (environ 2 ans), cette graminée ne nécessitera aucun entretien particulier, ni arrosage, ni apport d’engrais, hormis la taille vers le mois de mars. Vous pouvez à cette occasion la réduire fortement dans sa hauteur et circonférence, cela vous permettra ainsi de maintenir un volume plus raisonnable. Son esthétisme sera alors momentanément sacrifié mais sa repousse vigoureuse lui redonnera un beau feuillage en peu de temps.

La partie feuillue peut atteindre 2 à 3 mètres de hauteur (et de diamètre), à cela il faut ajouter jusqu’à 1 mètre de plus avec les plumeaux. Dans des zones où la Pampa se plaît particulièrement, on peut observer des dimensions avoisinant les 5 mètres plumeaux compris. Il est donc recommandé de contrôler son empleur si vous ne tenez pas à la voir prendre de si grandes dimensions.

Ses longues tiges ornées de belles touffes plumeuses commencent à se développer en fin d’été et restent tout l’hiver. Il faut être conscient d’un problème : un pied de pampa adulte peut produire des millions de graines. Ce qui rend ce graminé invasif pour la flore locale endémique. Le vent peut porter ses nombreuses graines dans un périmètre de 25km. Ce phénomène est d’autant plus marqué dans les régions littorales dunaires, ainsi que dans les climats doux. Il conviendrait de couper ses plumets avant l’explosion de graines, quand ceux-ci n’ont pas encore une allure totalement éclatée. Cependant il y a une solution qui consiste à n’avoir que des pieds mâles ou que des pieds femelles. On trouve davantage de pieds femelles car leurs plumeaux sont plus ornementaux car plus fournis et pelucheux que ceux des mâles qui sont plus rigides.

Vous pouvez conserver les plumeaux en décoration après une vaporisation de laque, et un séchage de 2 à 3 semaines tête en bas.

~ Kakuma

Publié par grainesdeverdure

J'aime la nature, les plantes potagères, de rocailles, vivaces, arbustes fleuris, arbustes à feuillage persistant, l'aquariophilie ainsi que la permaculture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :