🌿 Delosperma

Le genre Delosperma est également appelé « Pourpier d’ornement ».

Ce sont des plantes de rocailles tout à fait intéressantes, certaines variétés résistent parfaitement au gel (-8 -10 voir -15°C) à partir du moment où elles ont eu le temps de développer leurs racines. Il est donc plus sûr de les planter vers la fin de l’été pour leur laisser un peu de temps.

La floraison est abondante, et surtout très longue : du printemps jusqu’aux premières gelées, vous pourrez espérer 6 mois de fleurs! Pour ces variétés résistantes au froid, le feuillage et persistant. Couvre sol plein de qualités, il pourra par exemple recouvrir des rocailles, talus, ou encore retomber en cascade de vos bacs fleuris.

Également résistantes au manque d’eau, mais pour une bonne floraison, pensez à les abreuver tout de même lors des périodes de sécheresses, car si elles doivent puiser dans leurs réserves (feuilles), elles depenseront moins d’énergie pour fleurir!

De préférence une terre assez drainante est conseillée afin éviter l’accès d’eau aux racines durant l’hiver, mais je sais par expérience que la varieté « Cooperi » (couleur violette unie aux grandes fleurs) tolère malgré tout une terre argileuse aux abord d’un de mes bassins.

Leur floraison est de couleur unie rose, violette, jaune, ou bicolore rose ou violette avec un cœur jaune ou blanc. Ce sont du moins les couleurs les plus fréquentes pour les variétés rustiques. Les fleurs vont des plus petites 1cm au plus grande 4cm. Mais pour une plantation en bac que vous rentrerez plus au chaud durant l’hiver, vous n’aurez aucune limite quand au grand nombre de variétés (environ 180) et de couleurs, et vous pourrez ainsi vous permettre des variété plus frileuses.

Plus il y a de soleil, plus il y aura de fleurs, celles-ci s’ouvrant dans la matinée pour se refermer le soir. Faites attention à l’automne de retirer les feuilles mortes des arbres environnants qui viendraient les recouvrir, car les feuilles des Delosperma peuvent pourrir si elles sont recouvertes. Mais généralement, tant que votre Delosperma est encore ne serait-ce que partiellement vivante au sortir de l’hiver, vous la verrez reprendre vigueur et se re-développer de manière impressionnante durant le printemps. En effet, chaque ramification qui touche le sol prend facilement racine pour donner naissance à un nouveau pied, la survie de la plante ne dépendra donc pas du pied mère que vous avez planté. Diviser pour mieux régner!

C’est ce qui rend la multiplication du pied par marcottage plutôt simple si vous souhaitez produire de nouveaux pieds.

La bouture est plutôt simple également : vous prélevez un bout de la plante en comptant 3 nœuds/embranchements de feuilles, laissez cicatriser 3 jours afin d’éviter toute pourriture, puis planter-la dans un pot de terreau jusqu’aux 2/3.

J’ai réalisé pas mal de boutures avec succès, c’est assez facile de les réussir. Cela peut également servir de garantie si vous craignez que vos pieds de Delosperma ne passent pas tous l’hiver.

~ Kakuma

Publié par grainesdeverdure

J'aime la nature, les plantes potagères, de rocailles, vivaces, arbustes fleuris, arbustes à feuillage persistant, l'aquariophilie ainsi que la permaculture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :